Nominations

Salle des séances

Propositions du CSM

LE CONSEIL SUPERIEUR DE LA MAGISTRATURE, dans sa formation compétente à l'égard des magistrats du siège, dispose du pouvoir de proposition pour les fonctions du siège de la Cour de cassation - premier président, président de chambre, conseiller, conseiller en service extraordinaire, conseiller référendaire et auditeur - ainsi que pour celles de premier président de cour d'appel et de président de tribunal judiciaire. Pour ces quelques 400 postes, le Conseil dispose de l'initiative. Il recense les candidatures, étudie les dossiers des candidats, procède à I'audition de certains d'entre eux et arrête les propositions.

PROPOSITION DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PREMIERE PRESIDENCE DE LA COUR D’APPEL DE NANCY
10 novembre 2021

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination en qualité de premier président de la cour d’appel de Nancy de M. Marc Jean-Talon, président du tribunal judiciaire de Nice.

 

A sa sortie de l’Ecole nationale de la magistrature en 1991, M. Jean-Talon a été nommé juge d’instance à Martigues. En 1997, il a été placé en position de détachement auprès du ministère des affaires étrangères (principauté Monaco). Il rejoint, en 1998, le parquet de Fort-de-France avant de revenir dans le sud-est, en qualité de juge au tribunal de grande instance de Carpentras en 2001. Il est élevé au premier grade, en 2003, en qualité de vice-président au tribunal de grande instance de Marseille avant d’être affecté au tribunal de grande instance d’Avignon d’abord en qualité de vice-président chargé des fonctions de juge d’instruction (2005-2008) puis de vice-président. En 2011, il accède aux fonctions de président du tribunal judiciaire de Roanne qu’il quitte, en 2013, pour retourner outre-mer comme conseiller à la cour d’appel de Basse-Terre. Il renoue avec les fonctions de président de tribunal judiciaire, en 2015, à Pau puis à Nice en 2018.

 

Il est chevalier de l’ordre national du mérite.

PROPOSITION DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRESIDENCE DU TRIBUNAL JUDICIAIRE DE PRIVAS
5 novembre 2021

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination en qualité de président du tribunal judiciaire de Privas de M. Jean-Paul Risterucci, actuellement président du tribunal judiciaire de Digne-les-Bains.

Greffier en chef du tribunal d’instance du Puy-en-Velay, M. Risterucci intègre l’Ecole nationale de la magistrature en 1996 dont il sort, en 1998, en qualité de juge placé auprès du premier président de la cour d’appel de Nîmes avant d’être fixé au tribunal de grande instance de cette ville comme juge en 2000. Il devient ensuite conseiller en charge du secrétariat général de la première présidence de la cour d’appel de Nîmes, poste qui le conduira à exercer les fonctions de président du tribunal de grande instance de Digne-les-Bains en 2016.

Il est chevalier de l’ordre national du mérite.

PROPOSITION DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRESIDENCE DU TRIBUNAL JUDICIAIRE DE BAYONNE
5 novembre 2021

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination en qualité de présidente du tribunal judiciaire de Bayonne de Mme Florence Marchaland-Bouvier, actuellement présidente du tribunal judiciaire de Dax.

A sa sortie de l’Ecole nationale de la magistrature en 1998, Mme Marchaland-Bouvier a été nommée juge placée auprès du premier président de la cour d’appel de Caen. En 2000, elle obtient sa fixation au tribunal de grande de Caen où elle a exercé la fonction de juge des enfants. En 2002, elle rejoint le parquet en qualité de substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Grenoble, poste sur lequel elle a été élevée au premier grade en 2006. Elle retrouve le siège en 2011 comme vice-présidente du tribunal de grande instance de Valence. En 2016, elle accède à la présidence du tribunal de grande instance de Dax.

PROPOSITION DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRESIDENCE DU TRIBUNAL JUDICIAIRE DE REIMS
5 novembre 2021

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination en qualité de présidente du tribunal judiciaire de Reims de Mme Isabelle Diraison-Mendi, actuellement présidente du tribunal judiciaire de Montbéliard.

Après une carrière d’avocate à Mulhouse, Mme Diraison-Mendi a été nommée substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Belfort en 2000. Elle a ensuite poursuivi sa carrière au siège où elle a successivement occupé les fonctions de juge des enfants à Mulhouse (2004-2009), de vice-présidente chargée des fonctions de juge d’instruction à Montbéliard (2009-2012) et de vice-présidente au tribunal de grande instance de Mulhouse. Elle a retrouvé le tribunal de grande instance de Montbéliard en 2017, en qualité de présidente.